Jésus—Sa vie et son message : Jésus et les enfants

Par Peter Amsterdam

juillet 8, 2022

[Jesus and the Children—Mis en ligne le 20 juillet 2020]

Peter Amsterdam

Chacun des trois évangiles synoptiques—ceux de Matthieu, Marc et Luc—raconte la réaction de Jésus quand des enfants Lui sont amenés pour qu’Il les bénisse. Nous nous concentrerons ici sur le récit de l’Évangile de Luc, en y ajoutant quelques éléments tirés des autres Évangiles.

Des gens amenèrent à Jésus de tout petits enfants pour qu’il pose les mains sur eux. Mais, quand les disciples virent cela, ils leur firent des reproches.[1]

Dans cet évangile et celui de Matthieu, les enfants amenés à Jésus sont appelés des petits enfants, tandis que l’évangile de Marc les appelle des enfants. Quoi qu’il en soit, le fait qu’ils aient été « amenés » indique qu’ils étaient très jeunes, comme le confirme le récit de l’Évangile de Marc où il dit qu’« il prit les enfants dans ses bras. »[2] La raison pour laquelle des parents amènent leurs enfants à Jésus est clairement expliquée dans l’Évangile de Matthieu :

Peu après, des gens lui amenèrent des petits enfants pour qu’il leur impose les mains et prie pour eux.[3]

Les reproches des disciples ne visaient probablement pas les enfants, mais plutôt les parents qui amenaient leur progéniture pour que Jésus les bénisse. La raison pour laquelle les disciples adressèrent des reproches à ceux qui amenaient les enfants à Jésus n’est pas claire, car le texte ne le dit pas ; toutefois, nous verrons que la réponse de Jésus montre que leur attitude et leurs actes n’étaient pas conformes à la façon dont Jésus estimait que l’on devait traiter les enfants. Il est probable que les disciples estimaient qu’il n’était pas nécessaire que Jésus prenne de son temps pour s’occuper des enfants.

Dans l’Empire romain, les enfants mouraient souvent en bas âge à cause des maladies et d’un taux de mortalité généralement élevé. Les enfants non désirés étaient parfois laissés sur le bord de la route pour mourir de faim et de froid—une pratique qui n’était pas choquante ou inhabituelle pour l’époque, comme ce serait le cas aujourd’hui. Parfois, les enfants non désirés étaient recueillis par d’autres personnes et élevés comme des enfants adoptés. Beaucoup d’autres étaient recueillis pour en faire des esclaves.

Dans l’Antiquité, les parents abandonnaient leurs bébés aux éléments pour diverses raisons, notamment parce que les parents étaient pauvres, par volonté de limiter la taille de la famille, à cause d’imperfections visibles ou de caractéristiques physiques inhabituelles chez le nouveau-né. Bien entendu, certains parents choisissaient d’élever leurs enfants présentant des malformations congénitales. De nombreux squelettes d’adultes de l’Antiquité mis au jour portent des traces de malformations, lesquelles auraient été perceptibles dès la naissance, donc nous savons que certains enfants nés avec des malformations physiques atteignaient l’âge adulte.

À l’époque de l’Empire romain, les Juifs ne pratiquaient ni l’infanticide ni l’abandon ou l’exposition aux éléments. Des auteurs juifs comme Flavius Josèphe et Philon d’Alexandrie condamnaient ces pratiques, les qualifiant d’actes barbares. Bien que le Nouveau Testament ne parle pas directement de l’abandon des enfants ou de la pratique qui consistait à les laisser mourir de froid et de faim, les écrits de l’Église primitive condamnaient les pratiques gréco-romaines qui allaient à l’encontre des croyances chrétiennes, en particulier les combats de gladiateurs, l’avortement, l’infanticide et le fait de laisser les enfants mourir de faim et de froid.

Contrairement aux disciples qui réprimandèrent les gens qui espéraient que Jésus poserait les mains sur leurs enfants et les bénirait, Jésus dit aux disciples de laisser les enfants venir à Lui.

Jésus les fit venir et leur dit : « Laissez les petits enfants venir à moi et ne les en empêchez pas, car le royaume de Dieu appartient à ceux qui leur ressemblent. »[4]

L’Évangile de Marc rapporte que Jésus était indigné par ce qu’Il considérait être un traitement injuste.[5] Pour Jésus, chaque personne était importante, et il ne voulait pas que l’on empêche qui que ce soit de L’approcher, pas même les jeunes enfants et les nourrissons.

Jésus en profita pour expliquer ce que devait être le comportement d’un disciple. Il dit que le royaume de Dieu était constitué de gens comme ces enfants. En disant cela, Il déclarait que les enfants avaient de la valeur et qu’ils étaient dignes d’entrer dans le royaume de Dieu. Son empressement à les accepter signifiait que les enfants étaient capables d’avoir foi en Jésus et de Lui faire confiance.

La phrase « car le royaume de Dieu appartient à ceux qui leur ressemblent » souligne un deuxième point. Les enfants auxquels Jésus fait référence représentent quelque chose de fondamental pour les membres du royaume de Dieu, à savoir que les croyants devraient avoir une confiance enfantine et s’en remettre à Dieu comme des enfants. Tout comme les enfants dépendent de leurs parents, les enfants de Dieu dépendent de Lui.

Jésus ne dit pas que le royaume « leur » appartient, il n’appartient pas aux enfants, mais « à ceux qui leur ressemblent », ce qui signifie que le royaume appartient à ceux qui sont comme les enfants. Il ne dit pas que les enfants sont foncièrement ou naturellement bons, mais que les enfants possèdent une certaine qualité essentielle pour entrer dans le royaume de Dieu. Un auteur propose cette explication :

Malheureusement, ni Jésus ni les auteurs des Évangiles n’ont explicité la nature exacte de cette qualité. Quelques-unes des suggestions sont (1) l’humilité que possèdent les petits enfants du fait qu’ils n’ont rien dont ils puissent se vanter et qu’ils ne peuvent donc rien réclamer à Dieu, (2) une foi simple d’où le doute est absent, et (3) l’absence d’attachement aux possessions. À la lumière du passage précédent et de l’application particulière par Matthieu de l’attribut « enfantin » à l’humilité, la première suggestion semble être la meilleure.[6]

Vraiment, je vous l’assure : Celui qui ne reçoit pas le royaume de Dieu comme un petit enfant, n’y entrera pas.[7] 

Recevoir le royaume de Dieu, c’est se soumettre à l’autorité de Dieu. Les adultes ont leur propre pouvoir et leur propre autorité, lesquels peuvent défier l’autorité de Dieu. Pour cette raison, celui qui veut entrer dans le royaume doit le recevoir comme un enfant, sans prétention. L’auteur Robert Stein dit :

L’interprétation la plus probable est que les gens doivent recevoir le royaume de Dieu comme les enfants reçoivent les choses, c’est-à-dire sans poser de questions, sans présumer de leur propre importance, mais par simple obéissance, avec humilité et confiance. Ils doivent recevoir le royaume comme les enfants reçoivent un cadeau.[8]

Le récit de l’Évangile de Luc s’arrête là, tandis que les Évangiles de Matthieu et de Marc mentionnent tous deux que Jésus posa les mains sur les enfants. En Marc nous lisons que « Là-dessus, il prit les enfants dans ses bras, posa les mains sur eux et les bénit. »[9] Le fait que Jésus prenne les enfants dans ses bras et les bénisse montre qu’Il accepte les enfants et approuve les intentions de ceux qui les Lui ont amenés. Il ne se contente pas de poser les mains sur eux : Il les prend dans ses bras et les bénit. Ce faisant, Il montre publiquement que les enfants sont acceptés et qu’ils ont une grande valeur dans le royaume de Dieu.


Note :

Sauf indication contraire, les passages bibliques cités sont extraits de La Bible Du Semeur Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.® Et BDS révision 2000.


Bibliographie générale

Bailey, Kenneth E. Jesus Through Middle Eastern Eyes [Jésus à travers les yeux du Moyen-Orient]. Downers Grove: InterVarsity Press, 2008.

Biven, David. New Light on the Difficult Words of Jesus [Nouvel éclairage sur les paroles difficiles de Jésus]. Holland: En-Gedi Resource Center, 2007.

Bock, Darrell L. Jesus According to Scripture [Jésus d’après les Ecritures]. Grand Rapids: Baker Academic, 2002.

Bock, Darrell L. Luke [Luc] Volume 1: 1:1–9:50. Grand Rapids: Baker Academic, 1994.

Bock, Darrell L. Luke [Luc] Volume 2: 9:51–24:53. Grand Rapids: Baker Academic, 1996.

Brown, Raymond E. The Birth of the Messiah [La naissance du Messie]. New York: Doubleday, 1993.

Brown, Raymond E. The Death of the Messiah [La mort du Messie]. 2 vols. New York: Doubleday, 1994.

Carson, D. A. Jesus’ Sermon on the Mount and His Confrontation with the World [Le Sermon de Jésus sur la Montagne et sa confrontation avec le monde]. Grand Rapids: Baker Books, 1987

Charlesworth, James H., ed. Jesus’ Jewishness, Exploring the Place of Jesus Within Early Judaism. [La Judéité de Jésus: une analyse de la place de Jésus dans le judaïsme primitif]. New York: The Crossroad Publishing Company, 1997.

Chilton, Bruce, and Craig A. Evans, eds. Authenticating the Activities of Jesus [Authentifier les activités de Jésus]. Boston: Koninklijke Brill, 1999.

Edersheim, Alfred. The Life and Times of Jesus the Messiah. Updated edition. [La vie et l’époque de Jésus le Messie édition mise à jour]. Hendrickson Publishers, 1993.

Elwell, Walter A., ed. Baker Encyclopedia of the Bible. [Encyclopédie biblique de Baker] Grand Rapids: Baker Book House, 1988.

Elwell, Walter A., and Robert W. Yarbrough. Encountering the New Testament [A la rencontre du Nouveau Testament]. Grand Rapids: Baker Academic, 2005.

Evans, Craig A. World Biblical Commentary: Mark 8:27–16:20. [Commentaire biblique universel: Marc 8:27–16:20] Nashville: Thomas Nelson, 2000.

Evans, Craig A., and N. T. Wright. Jesus, the Final Days: What Really Happened [Les derniers jours de Jésus: ce qui s’est vraiment passé]. Louisville: Westminster John Knox Press, 2009.

Flusser, David. Jesus. [Jésus] Jerusalem: The Magnes Press, 1998.

Flusser, David, and R. Steven Notely. The Sage from Galilee: Rediscovering Jesus’ Genius [Le Sage de Galilée: redécouverte du génie de Jésus]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 2007.

France, R. T. The Gospel of Matthieu [L’Evangile de Matthieu]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2007.

Gnilka, Joachim. Jesus of Nazareth: Message and History [Message et histoire de Jésus de Nazareth.] Peabody: Hendrickson Publishers, 1997.

Green, Joel B. The Gospel of Luke [L’Evangile de Luc]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1997.

Green, Joel B., and Scot McKnight, eds. Dictionary of Jesus and the Gospels [Dictionnaire de Jésus et des Evangiles]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1992.

Grudem, Wayne. Systematic Theology, An Introduction to Biblical Doctrine. [Théologique systématique. Une introduction à la doctrine biblique] Grand Rapids: InterVarsity Press, 2000.

Guelich, Robert A. World Biblical Commentary: Mark 1–8:26 [Commentaire biblique universel: Marc 1–8:26]. Nashville: Thomas Nelson, 1989.

Jeremias, Joachim. The Eucharistic Words of Jesus [Les Paroles eucharistiques de Jésus]. Philadelphia: Trinity Press International, 1990.

Jeremias, Joachim. Jerusalem in the Time of Jesus [Jérusalem à l’époque de Jésus]. Philadelphia: Fortress Press, 1996.

Jeremias, Joachim. Jesus and the Message of the New Testament [Jésus et le message du Nouveau Testament]. Minneapolis: Fortress Press, 2002.

Jeremias, Joachim. New Testament Theology [Théologie du Nouveau Testament]. New York: Charles Scribner’s Sons, 1971.

Jeremias, Joachim. The Prayers of Jesus. [Les prières de Jésus] Norwich: SCM Press, 1977.

Keener, Craig S. The Gospel of John: A Commentary, Volume 1 [L’Evangile de Jean: un commentaire, volume 1]. Grand Rapids: Baker Academic, 2003.

Keener, Craig S. The Gospel of John: A Commentary, Volume 2 [L’Evangile de Jean: un commentaire, volume 2]. Grand Rapids: Baker Academic, 2003.

Keener, Craig S. The Gospel of Matthieu: A Socio-Rhetorical Commentary [L’Evangile de Matthieu: un commentaire socio-rhétorique]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2009.

Lewis, Gordon R., and Bruce A. Demarest. Integrative Theology [Théologie Intégrée]. Grand Rapids: Zondervan, 1996.

Lloyd-Jones, D. Martyn. Studies in the Sermon on the Mount [Etudes du Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1976.

Manson, T. W. The Sayings of Jesus [Les adages de Jésus]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1957.

Manson, T. W. The Teaching of Jesus [Les enseignements de Jésus]. Cambridge: University Press, 1967.

McKnight, Scot. Sermon on the Mount [Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: Zondervan, 2013.

Michaels, J. Ramsey. The Gospel of John [L’Evangile de Jean]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 2010.

Milne, Bruce. The Message of John [Le message de Jean]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1993.

Morris, Leon. The Gospel According to John. [L’Evangile selon Jean] Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 1995.

Morris, Leon. The Gospel According to Matthieu [L’Evangile selon Matthieu]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1992.

Morris, Leon. Luke [Luc]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1988.

Ott, Ludwig. Fundamentals of Catholic Dogma [Fondements du dogme catholique]. Rockford: Tan Books and Publishers, Inc., 1960.

Pentecost, J. Dwight. The Words & Works of Jesus Christ [Les Paroles et les actes de Jésus]. Grand Rapids: Zondervan, 1981.

Sanders, E. P. Jesus and Judaism [Jésus et le judaïsme]. Philadelphia: Fortress Press, 1985.

Sheen, Fulton J. Life of Christ [Vie du Christ]. New York: Doubleday, 1958.

Spangler, Ann, and Lois Tverberg. Sitting at the Feet of Rabbi Jesus [Assis aux pieds du rabbin Jésus]. Grand Rapids: Zondervan, 2009.

Stassen, Glen H., and David P. Gushee. Kingdom Ethics: Following Jesus in Contemporary Context. [Ethique du royaume: Suivre Jésus dans le contexte contemporain.] Downers Grove: IVP Academic, 2003.

Stein, Robert H. Jesus the Messiah [Jésus le Messie]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1996.

Stein, Robert H. Mark [Marc]. Grand Rapids: Baker Academic, 2008.

Stein, Robert H. The Method and Message of Jesus’ Teachings, Revised Edition [La méthode et le message des enseignements de Jésus, édition révisée]. Louisville: Westminster Jean Knox Press, 1994.

Stein, Robert H. The New American Commentary: Luke. [Le nouveau commentaire américain : Luc] Nashville: B&H Publishing Group, 1992.

Stott, John R. W. The Message of the Sermon on the Mount [Le message du Sermon sur la Montagne]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1978.

Talbert, Charles H. Reading the Sermon on the Mount. [Lecture du Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: Baker Academic, 2004.

Williams, J. Rodman. Renewal Theology: Systematic Theology from a Charismatic Perspective. [Théologie du Renouveau: Théologie d’un point de vue charismatique.] Grand Rapids: Zondervan, 1996.

Witherington III, Ben. The Christology of Jesus [Christologie de Jésus]. Minneapolis: Fortress Press, 1990.

Witherington III, Ben. The Gospel of Mark: A Socio-Rhetorical Commentary [L’Evangile de Marc: un commentaire socio-rhétorique]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2001.

Wood, D. R. W., I. H. Marshall, A. R. Millard, J. I. Packer, and D. J. Wiseman, eds. New Bible Dictionary [Nouveau dictionnaire biblique]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1996.

 

Wright, N. T. After You Believe. [Après que vous avez cru] New York: Harper Collins Publishers, 2010.

 

Wright, N. T. Jesus and the Victory of God [Jésus et la victoire de Dieu]. Minneapolis: Fortress Press, 1996.

Wright, N. T. Matthieu for Everyone, Part 1. [Matthieu pour tous, 1ère partie.] Louisville: Westminster John Knox Press, 2004.

Wright, N. T. The Resurrection of the Son of God [La résurrection du Fils de Dieu]. Minneapolis: Fortress Press, 2003.

 

Yancey, Philip. The Jesus I Never Knew [Ce Jésus que je ne connaissais pas]. Grand Rapids: Zondervan, 1995.

 

Young, Brad H. Jesus the Jewish Theologian [Jésus, le théologien juif]. Grand Rapids: Baker Academic, 1995



[1] Luc 18.15.

[2] Marc 10.16.

[3] Matthieu 19.13.

[4] Luc 18.16.

[5] Marc 10.14.

[6] Stein, The New American Commentary: Luke, 453. [Le Nouveau commentaire américain : Luc]

[7] Luc 18.17.

[8] Stein, Marc, 464.

[9] Marc 10.16. Voir aussi Matthieu 19.15.

Copyright © 2022 The Family International. Politique de confidentialité Politique des cookies