Jésus—sa vie et son message : le Sermon sur la Montagne

Par Peter Amsterdam

janvier 25, 2017

 [Jesus—His Life and Message: The Sermon on the Mount—How to Pray, Part 4]

 (Vous pouvez lire la vue d’ensemble et le but de cette série dans cet article d’introduction.)

Comment prier (4ème partie)

Voici la quatrième partie de notre série d’articles sur la portion du Sermon sur la Montagne, où Jésus enseignait à ses disciples comment prier (et ne pas prier).

Après la phrase d’introduction du Notre Père, dans laquelle Il adresse sa prière à notre Père céleste, Jésus continue avec trois phrases qui concernent l’honneur de Dieu, son royaume et son dessein; puis Il poursuit avec trois suppliques qui sont en rapport avec nos besoins. Les trois premières phrases qui concernent Dieu sont : 

Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.[1]

Nous avons ici trois suppliques : que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite. Elles expriment notre prière que Dieu soit glorifié dans son nom, dans son règne et dans sa volonté.

Prenons la première supplique: Que ton nom soit sanctifié. Le mot sanctifié traduit le grec hagiazō, qui signifie ‘je sanctifie, je purifie, j’honore, je traite avec le plus profond respect’. Lorsque nous prions que ton nom soit sanctifié, nous honorons Dieu et Lui demandons de nous aider à Lui exprimer le respect qui Lui est dû, et d’intervenir dans notre monde en sorte que ceux qui ne Le révèrent pas changent et glorifient, eux aussi, son nom. Certes, le nom de Dieu est pleinement glorifié au ciel, et il l’est en partie ici-bas, mais quand nous prions le Notre Père, nous demandons au Seigneur de faire en sorte que son nom soit glorifié partout et pleinement.

Dans la Bible, nous voyons Dieu agir pour que son nom soit honoré :

Alors J'ai eu égard à ma sainte personne que la communauté d'Israël a déshonorée parmi les nations où elle s'est rendue. C'est pourquoi, dis à la communauté d'Israël : « Voici ce que dit le Seigneur, l'Éternel : Si Je vais intervenir, ce n'est pas à cause de vous que Je le fais, ô communauté d'Israël, mais c'est par égard pour Moi-même, Moi qui suis saint et que vous avez déshonoré parmi les nations chez lesquelles vous êtes allés. Je démontrerai ma sainteté, Moi qui ai été déshonoré parmi les nations par votre faute, et ces nations reconnaîtront que Je suis l'Éternel - le Seigneur, l'Éternel, le déclare - quand Je ferai éclater ma sainteté à leurs yeux par mon œuvre envers vous.[2]

Le « nom » de Dieu, dans l’Ancien Testament, renvoie au tétragramme du grec tetragrammaton (“mot de quatre lettres”) souvent épelé YHWH et parfois Yahvé ou Yahweh. A cause du commandement « Tu n’utiliseras pas le nom de l'Eternel, ton Dieu, à la légère, car l'Eternel ne laissera pas impuni celui qui utilisera son nom à la légère »[3], le peuple juif évitait (et évite aujourd’hui encore) de prononcer son nom (YHWH) pour ne pas risquer de l’utiliser par erreur à la légère. C’est dans ce but qu’ils inventèrent des façons de se référer à Dieu sans avoir à prononcer son nom. En général, lorsqu’ils lisaient les écrits saints, ils employaient les mots Adonaï (mon Seigneur) ou Elohim, pour les substituer au nom divin. Parfois, la circonlocution « les anges » ou « le nom » avait la même fonction.[4] Quand nous lisons le mot « Seigneur » désigner Dieu dans l’Ancien Testament, c’est la traduction du mot Adonaï, puisque les auteurs juifs de l’Ancien Testament n’utilisaient pas le mot YHWH. Dans les traductions françaises de l’Ancien Testament, chaque fois que les mots « Seigneur » ou « Eternel » sont écrits tout en majuscules « SEIGNEUR/ETERNEL », c’est la traduction du tétragramme.

Dans la culture juive de l’Antiquité, le nom d’une personne n’indiquait pas seulement comment elle s’appelait, mais il servait aussi à décrire les attributs de cette personne. Dans l’Ancien Testament, nous voyons un certain nombre de références à Dieu qui mentionnent son nom suivi d’un attribut, comme par exemple dans l'Eternel qui vous apporte la guérison[5], le Seigneur pourvoira[6], l'Eternel assure la paix[7], l'Eternel est ici[8], le Seigneur est ma bannière[9], L'Eternel est notre justice[10]. Le nom de Dieu est associé aux attributs de Dieu. En se donnant ces noms divers, Dieu se révélait Lui-même à l’humanité et lui révélait en partie sa nature, son essence, sa personnalité et ses attributs.[11]

Lorsque nous prions que ton nom soit sanctifié, nous demandons à Dieu que son nom (et donc sa Personne) soit honoré dans notre monde. Bien entendu, son nom est honoré par certaines personnes ; mais hélas, il est aussi déshonoré et sa réputation salie régulièrement. En Lui demandant de sanctifier son nom, nous Lui demandons d’agir dans le monde physique, et plus particulièrement par notre intermédiaire, nous, son peuple, afin que l’humanité puisse l’honorer comme Dieu.

Quand nous lisons l’Evangile, nous voyons que Jésus avait toujours à cœur de glorifier son Père. Ses actes amenaient les gens à glorifier Dieu.[12] Dans sa prière en Jean 17, Il déclarait : J'ai fait connaître ta gloire sur la terre en accomplissant l'œuvre que Tu m'avais confiée. »[13] « Je T'ai fait connaître aux hommes. »[14] Nous aussi, nous pouvons proclamer son nom aux autres ; nous pouvons faire que Dieu soit glorifié dans nos paroles, dans notre vie, dans l’image que nous renvoyons de la grandeur et de la gloire de Dieu, et de ses glorieux attributs.[15]

Le fait de prier Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié[16], nous rappelle que, si Dieu est Abba, notre Père aimant, Il est aussi YHWH, notre Dieu tout-puissant, et que nous devons Le respecter et Le vénérer comme tel.

La deuxième supplique, que ton règne vienne, est semblable à la première : c’est une demande adressée à Dieu pour qu’Il établisse son royaume dans notre monde. Nous prions Dieu de faire venir son basilea[17]—son règne, sa puissance et son autorité, sur toute la terre. La venue de Jésus dans le monde a inauguré l’avènement du royaume. Même si le royaume n’était pas présent physiquement, il était parmi nous par la présence de Jésus, pendant son séjour ici-bas, et il continue d’être présent aujourd’hui. Il a aussi évoqué le royaume au temps futur. Le règne dynamique de Dieu est à la fois une réalité présente, qui a commencé avec la vie et le ministère de Jésus, et une manifestation future, qui sera complète après son retour.

Quand nous prions que ton règne vienne, nous demandons à Dieu de prendre des mesures qui feront que l’Evangile sera prêché dans tout le monde, pour que les gens puissent recevoir le message et entrer dans le royaume en croyant en Jésus. Nous prions que ceux qui vont croire en Jésus Lui permettent de régner de plus en plus dans leur vie. En même temps, nous prions que Jésus revienne et qu’Il instaure pleinement le royaume de Dieu. Nous attendons avec impatience le moment où le péché et tout ce qui s’oppose à Dieu disparaîtra. Nous prions la prière finale du livre de l’Apocalypse : Viens, Seigneur Jésus![18]

La troisième supplique, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, s’appuie sur la seconde. Quand Dieu règne, sa volonté est faite. Ici, nous prions pour la réalisation pleine et entière de tout ce qui participe au royaume. Pour que Dieu fasse que sa volonté s’accomplisse dans notre monde, y compris à travers nos actions et nos actes.

A ciel, la royauté de Dieu est déjà reconnue et son règne déjà établi, mais ici-bas, sur la terre, ils ne le sont pas encore. Dans une certaine mesure, le royaume est présent dans le cœur et la vie des croyants, mais pas « comme au ciel ». La volonté de Dieu est déjà faite au ciel ; son nom est déjà sanctifié, Il est déjà le Roi et, au ciel, rien n’empêche sa volonté d’être faite. Quand nous prions le Notre Père, nous demandons à notre Père d’agir dans notre monde pour changer le cœur de l’humanité ; et dans ce cadre-là, nous Lui demandons de nous permettre de contribuer à amener ce changement dans le cœur des gens.

Pour l’instant, dans notre monde, la volonté de Dieu n’est pas faite comme elle l’est au Ciel ; mais cela arrivera à un moment donné, dans le futur : Je vis la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, descendre du ciel, d'auprès de Dieu, belle comme une mariée qui s'est parée pour son époux. Et j'entendis une forte voix, venant du trône, qui disait : « Voici la Tente de Dieu avec les hommes. Il habitera avec eux; ils seront ses peuples et Lui, Dieu avec eux, sera leur Dieu. »[19]

Voilà le royaume qui doit venir, dans lequel la volonté de Dieu sera faite sur la terre comme au ciel.

Quand nous demandons à notre Père que son nom soit sanctifié, que son royaume vienne, et que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel, nous établissons la bonne priorité dans nos prières—nous faisons passer Dieu en premier, et c’est seulement ensuite que nous prions pour nos besoins.

En priant pour que le nom de Dieu soit sanctifié, nous nous engageons à L’honorer, à L’aimer, à L’adorer et à Le louer, car Lui seul est saint.

Poussez vers Dieu des cris de joie, vous tous, habitants de la terre! Rendez-Lui gloire pour ce qu'Il est! Honorez-Le par vos louanges![20] Célébrez l'Eternel et son nom glorieux! Apportez vos offrandes en venant devant Lui et là, prosternez-vous! Adorez l'Eternel dans l'éclat de sa sainteté.[21]

Quand nous prions pour que son règne vienne, nous reconnaissons qu’en plus de Lui demander de faire venir son royaume sur la terre, nous Lui demandons aussi de régner dans notre vie. Quand nous Lui demandons que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel, cela revient à Lui demander que nous puissions obéir à sa volonté ici-bas, comme nous le ferons au ciel. 

Ces trois suppliques expriment notre désir que le nom de Dieu soit honoré au-dessus du nôtre ; que son royaume, sa puissance et son règne aient la priorité sur les nôtres ; et que sa volonté soit prioritaire par rapport à la nôtre.

(À suivre…)


NB:

Sauf indication contraire, les passages bibliques cités sont extraits de la Sainte Bible, version du Semeur, copyright ©2000 par la Société Biblique Internationale. Les autres traductions citées sont La Nouvelle Edition de Genève (NEG1979) et la Segond 21 (SEG21). Tous droits réservés. Avec permission.


Bibliographie générale

Bailey, Kenneth E. Jesus Through Middle Eastern Eyes [Jésus à travers les yeux du Moyen-Orient]. Downers Grove: InterVarsity Press, 2008.

Biven, David. New Light on the Difficult Words of Jesus [Nouvel éclairage sur les paroles difficiles de Jésus]. Holland: En-Gedi Resource Center, 2007.

Bock, Darrell L. Jesus According to Scripture [Jésus d’après les Ecritures]. Grand Rapids: Baker Academic, 2002.

Bock, Darrell L. Luke [Luc] Volume 1: 1:1–9:50. Grand Rapids: Baker Academic, 1994.

Bock, Darrell L. Luke [Luc] Volume 2: 9:51–24:53. Grand Rapids: Baker Academic, 1996.

Brown, Raymond E. The Birth of the Messiah [La naissance du Messie]. New York: Doubleday, 1993.

Brown, Raymond E. The Death of the Messiah [La mort du Messie]. 2 vols. New York: Doubleday, 1994.

Carson, D. A. Jesus’ Sermon on the Mount and His Confrontation with the World [Le Sermon de Jésus sur la Montagne et sa confrontation avec le monde]. Grand Rapids: Baker Books, 1987

Charlesworth, James H., ed. Jesus’ Jewishness, Exploring the Place of Jesus Within Early Judaism. [La Judéité de Jésus: une analyse de la place de Jésus dans le judaïsme primitif]. New York: The Crossroad Publishing Company, 1997.

Chilton, Bruce, and Craig A. Evans, eds. Authenticating the Activities of Jesus [Authentification des activités de Jésus]. Boston: Koninklijke Brill, 1999.

Edersheim, Alfred. The Life and Times of Jesus the Messiah. Updated edition. [La vie et l’époque de Jésus le Messie] édition mise à jour. Hendrickson Publishers, 1993.

Elwell, Walter A., ed. Baker Encyclopedia of the Bible. [Encyclopédie biblique de Baker] Grand Rapids: Baker Book House, 1988.

Elwell, Walter A., and Robert W. Yarbrough. Encountering the New Testament [A la rencontre du Nouveau Testament]. Grand Rapids: Baker Academic, 2005.

Evans, Craig A. World Biblical Commentary: Mark 8:27–16:20. [Commentaire biblique universel : Marc 8:27–16:20] Nashville: Thomas Nelson, 2000.

Evans, Craig A., and N. T. Wright. Jesus, the Final Days: What Really Happened [Les derniers jours de Jésus: ce qui s’est vraiment passé]. Louisville: Westminster John Knox Press, 2009.

Flusser, David. Jesus. [Jésus] Jerusalem: The Magnes Press, 1998.

Flusser, David, and R. Steven Notely. The Sage from Galilee: Rediscovering Jesus’ Genius [Le Sage de Galilée: redécouverte du génie de Jésus]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 2007.

France, R. T. The Gospel of Matthew [L’Evangile de Matthieu]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2007.

Gnilka, Joachim. Jesus of Nazareth: Message and History [Message et histoire de Jésus de Nazareth.] Peabody: Hendrickson Publishers, 1997.

Green, Joel B. The Gospel of Luke [L’Evangile de Luc]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1997.

Green, Joel B., and Scot McKnight, eds. Dictionary of Jesus and the Gospels [Dictionnaire de Jésus et des Evangiles]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1992.

Grudem, Wayne. Systematic Theology, An Introduction to Biblical Doctrine. [Théologique systématique. Une introduction à la doctrine biblique] Grand Rapids: InterVarsity Press, 2000.

Guelich, Robert A. World Biblical Commentary: Mark 1–8:26 [Commentaire biblique universel: Marc 1–8:26]. Nashville: Thomas Nelson, 1989.

Jeremias, Joachim. The Eucharistic Words of Jesus [Les Paroles eucharistiques de Jésus]. Philadelphia: Trinity Press International, 1990.

Jeremias, Joachim. Jerusalem in the Time of Jesus [Jérusalem à l’époque de Jésus]. Philadelphia: Fortress Press, 1996.

Jeremias, Joachim. Jesus and the Message of the New Testament [Jésus et le message du Nouveau Testament]. Minneapolis: Fortress Press, 2002.

Jeremias, Joachim. New Testament Theology [Théologie du Nouveau Testament]. New York: Charles Scribner’s Sons, 1971.

Jeremias, Joachim. The Prayers of Jesus. [Les prières de Jésus] Norwich: SCM Press, 1977.

Keener, Craig S. The Gospel of John: A Commentary, Volume 1 [L’Evangile de Jean: un commentaire, volume 1]. Grand Rapids: Baker Academic, 2003.

Keener, Craig S. The Gospel of John: A Commentary, Volume 2 [L’Evangile de Jean: un commentaire, volume 2] . Grand Rapids: Baker Academic, 2003.

Keener, Craig S. The Gospel of Matthew: A Socio-Rhetorical Commentary [L’Evangile de Matthieu: un commentaire socio-rhétorique]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2009.

Lewis, Gordon R., and Bruce A. Demarest. Integrative Theology [Théologie Intégrée]. Grand Rapids: Zondervan, 1996.

Lloyd-Jones, D. Martyn. Studies in the Sermon on the Mount [Etudes du Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1976.

Manson, T. W. The Sayings of Jesus [Les adages de Jésus]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1957.

Manson, T. W. The Teaching of Jesus [Les enseignements de Jésus]. Cambridge: University Press, 1967.

McKnight, Scot. Sermon on the Mount [Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: Zondervan, 2013.

Michaels, J. Ramsey. The Gospel of John [L’Evangile de Jean]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 2010.

Milne, Bruce. The Message of John [Le message de Jean]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1993.

Morris, Leon. The Gospel According to Matthew [L’Evangile selon Matthieu]. Grand Rapids: William B. Eerdmans’ Publishing Company, 1992.

Ott, Ludwig. Fundamentals of Catholic Dogma [Fondements du dogme catholique]. Rockford: Tan Books and Publishers, Inc., 1960.

Pentecost, J. Dwight. The Words & Works of Jesus Christ [Les Paroles et les actes de Jésus]. Grand Rapids: Zondervan, 1981.

Sanders, E. P. Jesus and Judaism [Jésus et le judaïsme]. Philadelphia: Fortress Press, 1985.

Sheen, Fulton J. Life of Christ [Vie du Christ]. New York: Doubleday, 1958.

Spangler, Ann, and Lois Tverberg. Sitting at the Feet of Rabbi Jesus [Assis aux pieds du rabbin Jésus]. Grand Rapids: Zondervan, 2009.

Stassen, Glen H., and David P. Gushee. Kingdom Ethics: Following Jesus in Contemporary Context. [Ethique du royaume: Suivre Jésus dans le contexte contemporain.] Downers Grove: IVP Academic, 2003.

Stein, Robert H. Jesus the Messiah [Jésus le Messie]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1996.

Stein, Robert H. The Method and Message of Jesus’ Teachings, Revised Edition [La méthode et le message des enseignements de Jésus, édition révisée]. Louisville: Westminster Jean Knox Press, 1994.

Stott, John R. W. The Message of the Sermon on the Mount [Le message du Sermon sur la Montagne]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1978.

Talbert, Charles H. Reading the Sermon on the Mount. [Lecture du Sermon sur la Montagne]. Grand Rapids: Baker Academic, 2004.

Williams, J. Rodman. Renewal Theology: Systematic Theology from a Charismatic Perspective. [Théologie du Renouveau: Théologie d’un point de vue charismatique.] Grand Rapids: Zondervan, 1996.

Witherington III, Ben. The Christology of Jesus [Christologie de Jésus]. Minneapolis: Fortress Press, 1990.

Witherington III, Ben. The Gospel of Mark: A Socio-Rhetorical Commentary [L’Evangile de Marc: un commentaire socio-rhétorique]. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2001.

Wood, D. R. W., I. H. Marshall, A. R. Millard, J. I. Packer, and D. J. Wiseman, eds. New Bible Dictionary [Nouveau dictionnaire biblique]. Downers Grove: InterVarsity Press, 1996.

 

Wright, N. T. After You Believe. [Après que vous avez cru] New York: Harper Collins Publishers, 2010.

 

Wright, N. T. Jesus and the Victory of God [Jésus et la victoire de Dieu]. Minneapolis: Fortress Press, 1996.

Wright, N. T. Matthew for Everyone, Part 1. [Matthieu pour tous, 1ère partie.] Louisville: Westminster John Knox Press, 2004.

Wright, N. T. The Resurrection of the Son of God [La résurrection du Fils de Dieu]. Minneapolis: Fortress Press, 2003.

 

Yancey, Philip. The Jesus I Never Knew [Ce Jésus que je ne connaissais pas]. Grand Rapids: Zondervan, 1995.

 

Young, Brad H. Jesus the Jewish Theologian [Jésus, le théologien juif]. Grand Rapids: Baker Academic, 1995.

 



[1] Matthieu 6.9–10 NEG1979.

[2] Ezéchiel 36.21–23. Voir aussi Ezéchiel 43.7–8.

[3] Exode 20.7 SEG21.

[4] Bailey, Jésus à travers les yeux du Moyen-Orient, 109.

[5] Exode 15.26.

[6] Genèse 22.14.

[7] Juges 6.24.

[8] Ezéchiel 48.35.

[9] Exode 17.15.

[10] Jérémie 23.6.

[11] Lloyd-Jones, Etudes du Sermon sur la Montagne, 334–35.

[12] Aussitôt, il recouvra la vue et suivit Jésus en louant Dieu. En voyant ce qui s'était passé, toute la foule se mit aussi à louer Dieu. (Luc 18.43). Aussitôt, devant tout le monde, l'homme se leva, prit le brancard sur lequel il était couché et s'en alla chez lui en rendant gloire à Dieu. (Luc 5.24–25).

[13] Jean 17.4.

[14] Jean 17.6.

[15] Lloyd-Jones, Etudes du Sermon sur la Montagne, 336.

[16] Matthieu 6.9 NEG1979.

[17] Pour une explication plus complète du royaume de Dieu, lire Jésus—sa vie et son message. Le Royaume de Dieu, parties 1 à 3.

[18] Apocalypse 22.20.

[19] Apocalypse 21.2–3.

[20] Psaume 66.1–2.

[21] 1 Chroniques 16.29.

Copyright © 2022 The Family International. Politique de confidentialité Politique des cookies